E.PIOLLE (Verts/PG) SUPPRIME 100 EMPLOIS !

S’agissant de la suppression de 100 emplois par départ à la retraite  décidé dans le cadre du plan d’urgence pour tenir, Sa Suffisance Eric Piolle a commenté en ces termes: il s’agit  » d’un changement de modèle qui peut susciter des inquiétu­des » (DL du 10/6/16).

Ainsi lorsqu’ils suppriment des emplois nos Rouges/Verts Grenoblois ne ressemblent pas à de vulgaires patrons , ils ne méritent pas les foudres des syndicats, ils demeurent dans la lignée révolutionnaire de « Nuit Debout »…

LE PLUS VIEUX DANS LA GESTION DU PERSONNEL: « UN NOUVEAU MODÈLE » pour E.PIOLLE

Avec Piolle c’est facile de suivre. Il dit le contraire de ce qu’il fait. Ainsi supprimer des emplois par non remplacement des départs à la retraite est ce qu’il y a de plus classique, de plus usité, de plus vieux dans la gestion du personnel. Mais comme cela procède de Lui , voilà qu’il s’agit d’ « un nouveau modèle ». On se pose des questions sur son degré de lucidité?

Les charges de personnel à Grenoble augmentent autant que les services diminuent

Les charges de personnel à Grenoble augmentent autant que les services diminuent

LES RÉVOLUTIONNAIRES FERMENT DES BIBLIOTHÈQUES , RÉDUISENT LA SANTÉ SCOLAIRE

Son plan d’urgence annoncé par le DL est du même acabit. Totalement dans la spirale austérité/ récession que nos révolutionnaires à vélo dénoncent sur tous les tons. Ils ont l’air fin les Elisa Martin , Confesson, Back et autres Comparat de faire si bêtement ce qu’ils reprochent aux autres.

Ils suppriment des assistantes sociales dans le secteur de la santé scolaire , ferment  la Maison des Habitants des  Eaux­ Claires et Bajatière . Suppriment  4 antennes personnes âgées sur 9 . Mettent en vente la base de Loisirs de l’Echarlière qui appartient à la ville  et ne pourra plus accueillir les classes vertes dès ce mois de juin.

Elle annonce la fermeture des sections jeunesse  des bibliothèques Hauquelin  (quartier en difficultés de l’Alma) et de Pré­mol (quartier en difficultés du Village Olympique) , la  fermeture de la biblio­thèque Alliance (quartier Alliés/alpins) .

UN NOUVEAU MATRAQUAGE TARIFAIRE

Elle annonce un  nouveau matraquage tarifaire: augmentation des restaurants scolaires, des piscines,la  suppression de certaines  réductions de taxes foncières ( les plus élevées de France ) et mobilières, la suppression de gratuités de matériels sportifs.

Ces hausses interviennent après les + 19 % sur la taxe des ordures ménagères, les + 55% de la location des vélos ( !) jusqu’à + 150 % pour les tarifs du stationnement résident.

AUCUNE RÉFORME DE STRUCTURE

 » Un rabotage comptable sans coeur, ni âme » a commenté Alain Carignon qui a proposé un autre schéma susceptible de sortir du rouge à tous égards. Vendre le site Alpexpo/Alpes Congrés à des opérateurs internationaux afin de relancer le secteur . Faire aussi avec des opérateurs privés pour l’ancien Musée, la Tour Perret, l’Orangerie et plus généralement avec tout le patrimoine abandonné par la municipalité Destot/Safar (PS).

Nos photos: Le scandale de l’Orangerie (à côté du rectorat)  l’un des nombreux bâtiments du patrimoine municipal abandonné par Destot/Safar (PS). E.Piolle confie à l’un des membres de son comité de soutien le Vert Guillaume Laget un projet d’espace dédié à… « l’échange des pratiques sur l’environnement, le recyclage du vélo, de l’alimentation saine et locale « (!). Le bâtiment exige de gros investissements pour être remis en état. Alain Carignon propose un appel d’offres transparent afin de le confier à un privé pour un projet commercial justifiant l’investissement . Des idées créatrices de richesse et de développement.

DES RECETTES MASSIVES AVEC LE PLAN CARIGNON…

Installer la Mairie et le Maire à Villeneuve en réduisant la part de logements sociaux afin de revaloriser le quartier et permettre aux propriétaires spoliés par la chute de la valeur des biens de retrouver l’espoir. Vendre l’hôtel de ville du bd Jean Pain en célébrant les mariages à l’ancienne mairie au jardin de ville.

… QUI CRÉERAIENT UNE VAGUE de TRAVAUX FINANCES PAR LE PRIVÉ

Vendre le siège du Crédit Agricole que la municipalité vient d’acquérir  (8M € !) et loger les services dans les quartiers en difficultés. Ces recettes massives permettraient de désendetter la ville, de financer à nouveau la culture, le sport les services aux Grenoblois. Ces mesures créeraient une vague de travaux financés par le privé particulièrement bienvenus pour l’emploi et les entreprises.

<< /economies-pour-alain-carignon-la-mairie-devrait-montrer-lexemple/

E.PIOLLE RECONNAIT QUE SA POLITIQUE EST MAUVAISE

Mais nos révolutionnaires locaux raisonnent comme des sous-chefs  de bureau et ne respirent qu’avec l’économie administrée.  Le nez collé contre la vitre quand ils n’observent pas leur nombril. Incapables d’anticiper et d’innover. Au détour d’une phrase, involontairement Eric Piolle a reconnu qu’il s’était trompé depuis deux ans: « Les mesures de sobriété (!) que nous avions prises dès notre arrivée aux commandes n’ont pas suffi » .

<< -chez-piolle-tout-doit-disparaitre/

Il se flagelle très délicatement quand il s’agit de Lui. Sa totale erreur d’appréciation et les mesures calamiteuses prises depuis 2 ans ressemblent comme deux gouttes d’eau aux annonces d’aujourd’hui. Elles produiront les mêmes effets.

<< finances-de-grenoble-panique-a-lhotel-de-ville/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *