STATIONNEMENT PAYANT: « QUAND JE PENSE QU’ON VOUS A ÉLU, C’EST UNE SACRÉE TRAHISON »

EXPLOSION AUJOURD'HUI à la JOURNÉE des TUILES
18 JUIN à BRIÉ: UNE RENCONTRE CONVIVIALE avec le collectif "GRENOBLE, le CHANGEMENT"

«Quand je pense que c’est nous qui vous avons élus, c’est quand même une sacrée trahison ! » a lancé un électeur d’Eric Piolle mercredi soir à la réunion « d’information » sur les mesures décidées par la municipalité Rouge/Verte contre les résidents en matière de stationnement.

LA MUNICIPALITÉ FAIT TOUT POUR RENDRE LA VIE IMPOSSIBLE

Alors que le centre ville  avait – malheureusement pour lui –  majoritairement voté pour la liste Verts/PG , la municipalité fait tout pour rendre la vie impossible aux habitants: occupation illicite de l’espace public encouragée, saleté repoussante, poubelles pas ramassées, trottoirs et chaussées à l’abandon, paupérisation accélérée ( le centre compte 45 00 personnes en dessous du seuil de pauvreté ) , construction de HLM dans toutes les dents creuses, augmentation de + 19 % de la taxe sur les ordures ménagères, impôts locaux les plus élevés de France des villes de 100 à 200 000 habitants, fermeture du » Ciel »… N’en jetez plus.

<<19-sur-la-taxe-des-ordures-menageres-mais-les-grenoblois-doivent-les-ramasser/

 » SI JE DOIS PAYER 30 € JE PRENDRAI MA VOITURE POUR ALLER TRAVAILLER »

Au micro, une autre habitante du côté du jardin des plantes a ex­pliqué posséder une voiture et faire tous ses déplacements en ville à vélo. « Je suis un bon petit soldat d’Éric Piolle, mais si demain je dois payer 30 € par mois, je vous assure que je prendrai ma voiture pour aller travailler ! » .(DL du 3/6/16).

<< stationnement-a-grenoble-jusqua-150-daugmentation-des-tarifs/

+ 150 % D’AUGMENTATION du TARIF RÉSIDENT, le STATIONNEMENT PAYANT à L’ESPLANADE

Les Grenoblois sont excédés par le matraquage décidé par la municipalité: + 150 % d’augmentation des tarifs pour le stationnement, impossibilité de fait d’avoir deux voitures, instauration du stationnement payant à l’esplanade qui servait de parking gratuit à de nombreux salariés en particulier du commerce, mais pas seulement.

Le tweet d'Alain Carignon qui souhaite qu'une pétition soit organisée pour empêcher ces mesures

Le tweet d’Alain Carignon qui souhaite qu’une pétition soit organisée pour empêcher ces mesures

L.LHEUREUX ( Verts/PG) à UNE HABITANTE:  » AVEZ-VOUS VRAIMENT BESOIN de VOTRE VOITURE? »

« Très énervés, des habitants ont crié au « racket » ou ont quitté la salle avant la fin de la séance » raconte le « Dauphiné Libéré ». Le coeur de l’électorat de Piolle découvre le dogmatisme de la municipalité. Lucile Lheureux l’Adjointe (Verts/PG) à l’espace public dégradé était de sortie et a demandé à cette habitante qui effectue tous ses déplacements en ville à vélo mais possède une voiture:  « Vous dites peu utiliser votre voiture, en avez­ vous vraiment besoin ? » lui suggérant de l’abandonner . « Hurlements dans la salle: « On a le droit d’avoir une voiture ! C’est une liber­té!».

PAS DE LIBERTÉ de CHOIX POUR LES ROUGE/VERTS GRENOBLOIS

Pas pour la municipalité qui révèle jour après jour son inspiration totalitaire. Décider soi-même de ses moyens de transport c’est pactiser avec le capitalisme .Comme tous les gauchismes elle entend faire le bonheur des gens malgré eux. Souffrir aujourd’hui pour un monde meilleur. La rengaine qui a conduit à tant de drames et de malheurs dans l’histoire récente. Aujourd’hui le « sauvetage de la planète » a remplacé  » les travailleurs » mais l’inspiration et la méthodes sont les mêmes.

<< /grenoble-lideologie-rougeverts-fait-de-gros-degats/

La suppression du stationnement est un sport Grenoblois : 2 200 places ont été supprimées en surface par la municipalité Destot (PS) annulant tous les efforts de la municipalité Carignon qui a créé tous les grands parkings ( Denfert-Rochereau, Europole, Musée...)

La suppression du stationnement est un sport Grenoblois : 2 200 places ont été supprimées en surface par la municipalité Destot (PS) annulant tous les efforts de la municipalité Carignon qui a créé tous les grands parkings ( Denfert-Rochereau, Europole, Musée…)

 » CE N’EST PAS LA PEINE DE NOUS FAIRE LA MORALE »

Concernant le deuxième tic­ket résident par ménage, qui coûtera désormais 40 €, un habitant de l’Aigle a expliqué : « Si on a deux voitures par mé­nage, ce n’est pas par plaisir, c’est par besoin. Ce n’est pas la peine de nous faire la mora­le ! ». Mais si. Ils adorent faire la morale, culpabiliser ceux qui travaillent ou bien ont un mode de vie différent d’eux.

<< enquete-menagesdeplacements-de-lagglo-en-10-ans-des-voitures-plus-nombreuses-et-2200-places-supprimees-a-grenoble/

E.PIOLLE (Verts/PG) : UN 4/4  POUR ROULER et DES ACTIONS à SINGAPOUR…

Encore faudrait il relativisier: Eric Piolle va bien en vélo à la Mairie, mais habite un appartement cossu d’une avenue accessible en voiture , possède son 4/4 et des actions à Singapour. La morale est beaucoup pour les autres.

<< /la-societe-de-e-piolle-les-aides-sont-publiques-a-grenoble-les-benefices-a-singapour/

PAS DE CONCERTATION SUR CE SUJET

Acculé Antoine Back ( extrême gauche) a bien confirmé les propos de Piolle tenus à l’assemblée des Habitants du Centre ville selon lesquels il n’y aurait pas de concertation sur ces sujets. Sauf que la réunion de mercredi, sur le site de la Mairie, s’intitulait « “réunion d’information et de concerta­tion”. Toujours cet enfumage et ces mensonges qui sont les deux mamelles de la méthode Piolle.

<< nouveaux-tarifs-de-stationnement-annonces-vendredi/

IL S’AGIT D’INTERDIRE LA VOITURE à GRENOBLE…

Face au mécontentement des grenoblois grugés Lucile Lheureux a avoué que ces tarifs prohibitifs avaient bien pour objet « d’inciter les gens à changer de mode de transport ». Bref il s’agit d’interdire la voiture à Grenoble. La décision est en ligne avec la fermeture envisagée de l’avenue Agutte Sembat. On se demande ou et quand les grenoblois ont ils voté de telles décisions?

Avec le même sens de la concertation E.PIolle s'active pour fermer l'accès d'Agutte Sembat interdisant l'arrivée de 10 000 véhicules sur 15 000 ( 5000 étant en transit)  qui venaient à Grenoble: habitants, salariés, familles, artisans , professions libérales, clients...

Avec le même sens de la concertation E.Piolle s’active pour fermer l’accès d’Agutte Sembat interdisant l’arrivée de 10 000 véhicules sur 15 000 ( 5000 étant en transit) qui venaient à Grenoble: habitants, salariés, familles, artisans , professions libérales, clients…

B.de LESCURE:  » LES COUCHES MOYENNES et BASSES VONT PARTIR « 

En tout cas « Les couches moyen­nes et basses vont partir » a affirmé Bruno de Lescu­re, président de l’union de quartier Berriat. Mais elles ne seront pas remplacées par des riches comme il le craint et cela se vérifie quartier Berriat ou la paupérisation s’accélère. Ce sont les « non payants  » qui seront de plus en plus majoritaires accentuant le déséquilibre de la ville et le poids des impôts – déjà les plus élevés de France des villes de 100 à 200 000 habitants-  sur un nombre de plus en plus petit de contributeurs.

<< grenoble-lappel-dair-aux-squats-cree-une-situation-tendue/

… MAIS DE FAVORISER LA ROTATION DES VOITURES !

Ne sachant plus que dire, alors que cette municipalité aura achevé le commerce Grenoblois déjà bien assommé par la municipalité Destot (PS) , Lucile Lheureux a aussi expliqué que ces mesures étaient prises pour assurer la rotation des véhicules en faveur du commerce. Ainsi la municipalité qui ne veut plus de voitures en ville et impose aux habitants de s’en priver favoriserait leur rotation afin qu’elles soient beaucoup plus nombreuses!

 » NOUS ALLONS QUITTER GRENOBLE »

Un habitant a rétorqué : « Les premiers clients de ces commerces, ce sont les rési­dents et vous nous poussez à aller ailleurs. » Un argument repris par nombre de person­nes dans le public qui ont me­nacé de « quitter Grenoble. » rend compte le DL. Ce qui est l’objectif de la municipalité qui entend se débarrasser des récalcitrants afin de bâtir une ville uniformisée.

DES DÉCIDEURS MINORITAIREMENT ÉLUS

Mais ce n’importe quoi dans les réponses des élus témoigne aussi d’une faiblesse . Car la réalité et la vie se font entendre de plus en plus fort et sont en capacité de faire caler le bulldozer de l’idéologie. Rien n’est joué. La municipalité veut passer en force partout et sur tous les sujets ( bétonisation, déplacements, mise au pas de la culture, blocage des liaisons routières… ) mais la coalition de toutes ces oppositions est bien plus représentative que ces décideurs minoritairement élus.

Il suffit qu’elles en prennent conscience et cet épisode prendra fin.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *