UNE ENSEIGNANTE NOUS ECRIT: RACKET OU DOUBLE PEINE ?

E.PIOLLE Les 30 KM/H PARTOUT : "CE N'EST PAS UNE MESURE POUR L'ENVIRONNEMENT"
ROUGE/VERTS GRENOBLOIS: UN PROGRAMME D'ESSENCE TOTALITAIRE
Enseignante rackettée

Enseignante rackettée

D’une enseignante nous recevons une lettre par laquelle elle exprime son ras le bol.

Elle nous dit « Je suis enseignante itinérante, j’interviens dans plusieurs écoles de la ville de Grenoble et suis obligée plusieurs fois par jour de changer d’école et transporter mon matériel imposant, volumineux, lourd et n’utilise pas les transports en communs pour gagner du temps et donc en passer plus auprès des élèves ».

POUR AVOIR LE DROIT de TRAVAILLER, SOUMISE au RACKET

« A cause de ma conscience professionnelle, je suis soumise à ce que je considère comme un racket organisé par les services de la ville qui ne manquent pas de me verbaliser, souvent plusieurs fois par jour et ce malgré ce petit mot apposé sur mon pare brise. Certaines écoles qui disposaient antérieurement d’un parking pour les enseignants, l’ont vu disparaître par la volonté du Maire, et les enseignants pour pouvoir assurer leur mission doivent maintenant remplir les caisses de la ville. Ils ne peuvent même pas bénéficier de l’abonnement résidents, puisqu’ils n’habitent évidemmet pas le quartier, car sinon ils n’auraient pas besoin de prendre leur voiture. »

 

une des 120 propositions de E.Piolle qui n'était qu'un mensonge

RIVERAINE de la PLACE GRENETTE: L’ENFER

« Je dois également préciser que je suis riveraine de la place Grenette et pour emmener mon matériel scolaire, mes courses etc, je dois d’abord trouver une place de stationnement, ce qui n’est pas chose facile ou alors, utiliser le dépose minute. Hélas là aussi les PV pleuvent, trop souvent, le temps de faire un aller/retour pour déposer mes paquets  et c’est une nouvelle contravention. »

« Dernièrement, par suite d’un énième PV à 35€, j’ai demandé au service concerné si je pouvais bénéficier d’une amnistie. Ce à quoi il m’a été répondu que je pourrais bénéficier d’un paiement échelonné, mais seulement lorsque le montant de l’amende aura été majoré à 75€ ! Peut-être alors me proposeraient-ils de payer en deux mensualités de 37,50€! »

 

 

« PREMIÈRE VILLE POUR LA TAXE sur les MÉNAGES »

« Je suis excédée, non seulement je dois payer très cher le droit de travailler, mais de plus, je ne peux bénéficier de tarif résident dans les parking de l’Hyper centre, les employés refusant de les appliquer sur ordre du Maire. Je dois donc aller me garer loin de chez moi ou dans un parking aux tarifs exorbitants. »

J’observe que les usagers des transports en communs bénéficient de tarifs avantageux et d’un parking gratuit pour rentrer dans la ville mais que les Grenoblois habitants le centre ville sont non seulement taxés au prix fort, 1 ère ville pour la taxe sur les ménages, et ou il est impossible aux riverains de bénéficier de tarifs de stationnement préférentiels ni emplacement dédiés à faciliter leur vie.

<< e-piolle-vertspg-on-est-premier-pour-limpot-cdans-lair/

Premier pour l'impôt, dernier pour les services de base

Premier pour l’impôt, dernier pour les services de base

Pour conclure, elle dit « je subis la double peine, je paye pour avoir le droit de travailler ainsi que pour avoir le droit d’habiter mon appartement place Grenette ». Merci Monsieur le maire des zadistes.

<< grenoble-taxes-des-ordures-menageres-19-en-2016/

IMPOSSIBLE de VIVRE et TRAVAILLER EN VILLE pour de TRÈS NOMBREUSES PROFESSIONS

Le cas de cette institutrice reflète l’impossibilité de vivre et travailler en ville pour de très nombreuses professions. Même des enseignants, s’ils sont simplement spécialisés. Mais il est évident que les familles nombreuses ont besoin d’un accès voiture. Les professions libérales, les commerçants, les artisans, certains salariés, les VRP .

En le supprimant et étendant la zone piétonne du Musée de Peinture à la place Championnet, la municipalité Piolle va définir un type d’habitant, le seul en capacité d’habiter cette zone. Sur le modèle de la grande Rue et des rues avoisinantes jusqu’à Notre Dame ou les familles ont pratiquement déserté le secteur.

<< agutte-sembat-e-piolle-vertspg-confirme-la-fermeture/

Ce modèle type on le connait. Une ville est pourtant riche de sa diversité, de la place qu’elle fait à toutes les personnes et à toutes les activités soutenant aussi ceux qui travaillent, créateurs de la richesse à partager.

Ce n’est visiblement pas l’option de la municipalité Piolle dans la pleine continuité de Destot/Safar (PS).

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *