Portés disparus à Grenoble: encore une quarantaine d’arbres !

ROUGE/VERTS GRENOBLOIS: UN PROGRAMME D'ESSENCE TOTALITAIRE
"Grand Oral" de PIOLLE: LE CHERCHEUR S.ROCHÉ TRAITÉ DE " ZEMMOUR " !
arbre aimé pupin

liquidé par Destot, abandonné par Piolle

Portés disparus : une quarantaine d’arbres rue Aimé Pupin au Village Olympique. Après 15 années de pouvoir « Vert » à la mairie (13 avec M. Destot, 2 sous E. Piolle), c’est à croire que le temps leur a manqué pour agir pour l’écologie à Grenoble !

On voit le résultat de cette imposture dont les grenoblois continuent de payer l’addition.

Une addition très lourde laissée par M. Destot (PS), face à laquelle que font E. Piolle et ses Verts/Rouges ? Ils l’alourdissent encore !

>>> ALLER VOIR E Piolle tronçonne dans tous les parcs

Une double addition donc, qui est la co-addition d’une désastreuse coalition, et qui contribue à ce que Grenoble soit de plus en plus regardée non plus comme une ville mais comme une chape de béton.

MERCI M. DESTOT (PS), MERCI E. PIOLLE (VERTS/PG)

E.Piolle toujours dans la com' est allé planter un arbre à la Bastille sous l'oeil des médias...

E.Piolle toujours dans la com’ est allé planter un arbre à la Bastille sous l’oeil des médias…

Rue Aimé Pupin le bûcheron n’est pas E. Piolle, c’est M. Destot. Cependant, lorsque l’écologie lui servait pour être élu – avant donc qu’il ne se mette à tronçonner partout – E. Piolle avait promis de planter 5000 arbres de variétés rares, anciennes et locales.

Reconnaissons qu’il en a planté un à la bastille, une de ces opérations de comm’ auxquelles il consacre tout son temps, celle ci ayant été beaucoup plus médiatisée que le bide récent au même endroit pour l’inauguration de la co-bétonisation de l’Esplanade.

>>> ALLER VOIR Esplanade : bide de la municipalité Piolle

Saluons aussi le coup d’éclat co-réalisé rue Aimé Pupin : la moitié des platanes du parking du VO sont portés disparus, une quarantaine en tout. Les habitants et les passants qui avaient vue sur les arbres peuvent mieux admirer le macadam … Et sans leur ombre, l’été les voitures sont brûlantes. Le quartier, abonné aux incendies de poubelles et de voitures, n’avait pas besoin de ça.

Déjà, dans deux rues du quartier voisin de Beauvert, un habitant en colère nous avait signalé que 13 arbres manquaient dans l’indifférence partagée de M. Destot et de E. Piolle.

>>> ALLER VOIR Beauvert: les arbres (Verts ou PG ?) de Piolle

Mais rue Aimé Pupin, c’est le triple !

VILLE APAISÉE, EUH OUI MAIS EUH, FAUT PAS POLÉMIQUER

Empêtré dans son slogan aussi débile que mensonger, « ville apaisée » c’est seulement pour la circulation a récemment fini par lâcher E. Piolle devant les micros de France Bleue Isère.

Donc les arbres qui feraient tant de bien aux habitants, c’est pas « ville apaisée », on comprend pourquoi il en manque tellement sans parler de tous ceux qu’il abat. Et les voitures incendiées sur les parkings, vu qu’elles ne roulaient pas c’est pas la circulation donc c’est pas « ville apaisée » non plus. Tout va bien finalement, il ne faut pas polémiquer a aussi dit E. Piolle dans cette même interview, faisant semblant d’ignorer qu’il est l’inventeur de cette polémique. Curieuse façon d’être maire …

Inutile effectivement de polémiquer. Car les faits parlent d’eux mêmes. Des faits qu’il y a 3 ans un habitant du VO a résumés pour dire pourquoi après 30 ans il lui fallait fuir. Des faits que M. Destot n’a pas voulu voir et que E. Piolle veut ignorer. Comme la quarantaine d’arbres portés disparus.

>>> POURQUOI APRÈS 30 ANS JE QUITTE LE VILLAGE OLYMPIQUE

stop la piollution

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *