Les HABITANTS de l’ABBAYE à V.FRISTOT( Verts/Ades) : « VOTRE PROJET VOUS LE REFAITES »

Les habitants de l’Abbaye sont mal tombés avec Vincent Fristot l’Adjoint à l’Urbanisme, Président de GEG le « mécanicien  » du système Avrillier.  Ils ont à faire avec le noyau dur et dogmatique de la municipalité Piolle sur lequel la réalité et l’humain n’ont pas de prise. Il a d’ailleurs officié de la même façon dans les municipalités Destot/Safar (PS) ce qui démontre une grande continuité entre eux.

<< grenoble-v-fristot-vertsades-letrange-mecanicien-du-systeme/

LES HABITANTS N’AURONT PLUS de SOLEIL

Face à la copropriété Poincarré il veut construire des immeubles de 8 étages. Les habitants n’auront plus de soleil, plus de vues sur les montagnes. Mais peu importe pour la municipalité Piolle qui refuse de déplacer les futurs immeubles derrière ceux qui n’auront que 4 étages. Pourquoi ?  « on ne peut pas, comme vous le suggérez, inverser et mettre devant un immeuble de qua­tre étages (le programme comporte deux immeubles de quatre étages et deux de huit pour un total de 90 logements, NDLR) car cela ferait de l’om­bre à celui de derrière » (!) a répondu le représentant de la ville ( DL du 14/4/16) .

<< labbaye-aussi-cest-non-a-la-betonisation/

V.FRISTOT (Verts/Ades): LE MÉCANICIEN du SYSTÈME, IMPLACABLE, GLAÇANT, DÉSHUMANISÉ

« Votre projet, vous le refaites, vous revenez et là on vous écoutera ! », a crié M. Rocher le représentant des habitants à Vincent Fristot lors d’une réunion à la Maison des Habitants tant ils sont excédés par la méthode et le projet.

Car le mécanicien du système était venu tout simplement exposer une fois de plus le projet sans modifier un iota. Les habitants ont l’impression d’une mécanique implacable, glaçante, déshumanisée qui applique ses dogmes sans aucune prise en compte de la moindre vie. Il s’agit de faire le bonheur des gens malgré eux comme dans les pays totalitaires.

<< piolle-son-citoyen-independant-est-vert-membre-de-son-comite-de-soutien/

 » C’EST TOUJOURS à NOUS de VOUS ÉCOUTER et VOUS, VOUS NE NOUS ÉCOUTEZ PAS »

Le DL raconte que les riverains  « très énervés par ce projet de cons­truction d’un immeuble de huit étages en face de chez eux, ont été particulièrement virulents à l’égard de Vincent Fristot, adjoint à l’urbanisme, de Thierry Chastagner, ad­joint au secteur 5 (…)  À tel point que les élus, excédés par les cris, ont failli quitter la réu­nion avant même qu’elle ne commence.
Ils pensaient faire « trente mi­nutes de présentation du pro­jet » mais les habitants ont hurlé qu’ils n’en voulaient pas :  » C’est toujours à nous de vous écouter et vous, vous ne nous écoutez jamais ! On veut une vraie concertation » ont il crié.

Pourquoi en effet représenter le même projet connu, rejeté , refusé sinon pour démontrer que rien n’arrête la machine municipale.

Ces hommes sont dangereux parce que dogmatiques et organisés: Vincent Fristot, Raymond Avrillier, Olivier Bertrand et Vincent Comparat (Verts/Ades )

Ces hommes sont dangereux parce que dogmatiques et organisés: Vincent Fristot, Raymond Avrillier, Olivier Bertrand et Vincent Comparat (Verts/Ades) . L’Abbaye est une victime parmi d’autres.

150 VOITURES NOUVELLES PRATIQUEMENT SANS PARKING

Ces 90 logements soit environ 300 personnes n’auront pratiquement pas de parkings et les habitants s’en inquiètent compte tenu des difficultés du stationnement dans le quartier. La réponse Stalinienne tombe de Vincent Fristot: « le PLU (Plan local d’urbanisme) définit le nombre de garages en fonc­tion du type de logements » . On sait que la municipalité a décidé que la part des déplacements en voiture serait réduite de moitié dans une statistique de déplacements qui continuent à augmenter.

Peu importe que l’étude-ménages de la Métro ait montré que ces 10 dernières années le nombre de voiture par personne avait plutôt augmenté dans l’agglomération grenobloise: de 0,50 à 053 voitures par personne soit pour 300 habitants de l’ordre de 150 voitures nouvelles en face de la copropriété Poincarré.

la CLASSE MOYENNE, VICTIME de la VALEUR des BIENS DÉGRADÉE

Bien entendu les habitants craignent pour la moins-value de leurs biens , ce phénomène qui frappe toute la ville. Dans les quartiers Sud c’est une véritable spoliation pour ceux qui ont acquis des logements, fruit de leur travail, avec la promesse de la mixité sociale. Bien entendu comme la gauche et les Verts l’ont fait pour Villeneuve en son temps, Vigny-Musset, Bouchayer-Viallet ou De Bonne, ils garantissent la valeur des biens.Mais ce n’est jamais contractuel. Aujourd’hui combien de Grenoblois pourraient se retourner contre ces élus pour engager une action collective en responsabilité?

<< valeur-des-biens-les-grenoblois-spolies-par-les-politiques-municipales/

A.CARIGNON:  » SOUTENIR la CLASSE MOYENNE en MAINTENANT la VALEUR des BIENS »

Alain Carignon, dans un communiqué a apporté « son entier soutien à la copropriété Poincarré ». Pour lui il faut plutôt  » aérer les quartiers, soutenir la classe moyenne en maintenant la valeur de ses biens afin qu’elle n’abandonne pas ces quartiers sous peine d’une guettoïsation accélérée. La municipalité Piolle poursuit une politique qui aboutit à la paupérisation et la communautarisation générale de la ville au détriment de ceux qui font l’effort de ne pas vivre à la charge de la collectivité »

<< les-compagnies-ne-veulent-plus-assurer-grenoble/

TOUS LES OPPOSANTS à la BÉTONISATION DEVRAIENT AGIR ENSEMBLE

Seul le lien entre tous ceux qui s’opposent à la bétonisation et à la dégradation de Grenoble peut faire reculer la municipalité Piolle. Car ce qui se passe à l’Abbaye est aussi vrai à Berriat, à la Capuche, aux Eaux Claires, cours de la Libération sur la Presqu’ile et à Flaubert… Partout E.Piolle, après Destot veut poursuivre cette densité de fou qui produit une ville invivable.
Il faut les arrêter.

<< /a-carignon-10-mesures-pour-faire-redemarrer-grenoble/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *