GRENOBLE: LA NOUVELLE NORMALITÉ

rue saint jacques 5

une rue du centre ville, la nouvelle normalité à Grenoble

Deux arbres manquent normalement, un commerce est en train de fermer après deux qui le sont déjà c’est normal, le pavage est normalement défoncé et la boite postale normalement dégueulasse, tout y est normal, c’est la rue Saint Jacques à Grenoble au XXIème siècle de E. Piolle (Verts/PG).

Des zadistes passent cannettes de bière en main et leurs chiens aboient normalement. Probablement sont ils en route vers la place Grenette ou le jardin de ville, ces lieux sont à eux, c’est normal. Au passage l’un d’eux se plante devant une jeune passante pour lui demander de l’argent entre deux gorgées de bière, quoi de plus normal ?

>>> ALLER VOIR Commerces, Centre Ville: la délinquance c’est « normal »

LES COMMERCES BAISSENT LE RIDEAU

À Nantes le centre ville a progressé de +2% en 2015 mais les rideaux baissés rue Saint Jacques à Grenoble c’est « normal » puisque 600 emplacements sont actuellement disponibles, du jamais vu ! Que cette nouvelle normalité atteigne également la rue Saint Jacques (pourtant idéalement située en hyper centre entre les places Vaucanson et Grenette !) cela va t-il conduire E. Piolle (Verts/PG) à enfin s’interroger sur sa politique destructrice de la ville et des emplois ???

Rue Saint Jacques, deux commerces ont déjà fermé et un troisième annonce sa fermeture définitive pour la fin du mois. Il y était pourtant installé depuis si longtemps qu’il faisait partie du paysage de Grenoble !

>>> ALLER VOIR Commerces: au bord du déclin de la commercialité selon Le Monde

LES ARBRES VICTIMES DE L’INDIFFÉRENCE MUNICIPALE

rue saint jacques 7

l’écologie, des paroles électorales pour Piolle et Destot

C’est « normal » puisque cette indifférence ne date pas d’aujourd’hui mais de la municipalité M. Destot (PS). Elle se poursuit donc le plus normalement du monde avec celle de E. Piolle (Verts/PG).

En 15 années de présence à la mairie de Grenoble, dont 13 de co-présence avec Destot, les Verts n’auraient ils pas eu le temps de joindre l’écologie à la parole ?

À propos d’écologie, quand elle lui servait pour son élection, le candidat E. Piolle (Verts/PG) avait promis de planter 5000 arbres. Promesse oubliée rue Saint Jacques comme ailleurs. Il n’en parle surtout plus, il ne sait même pas où il pourrait les mettre puisque c’est le béton qu’il a choisi pour remplir tout l’espace disponible : Jean Perrot, la Presqu’île, bientôt Araymond quartier Berriat, bientôt l’Esplanade.

Il peut cependant arriver, comme place Victor Hugo, qu’il mette des cure dents à la place des arbres centenaires qu’il a abattus. S’il ne fait rien rue Saint Jacques, est ce parce que les deux arbres n’y sont pas tombés de sa main ?

>>> ALLER VOIR Victor Hugo: les cure dents ont quelques feuilles …

ET LE RESTE EST À L’AVENANT

E. Piolle et C. Bernard (Verts/Ades) vont prendre 25 000 € dans la poche des grenoblois pour subventionner les tags, c’est « normal ». Mais pour nettoyer la boîte postale de la rue Saint Jacques, pas un seul centime n’est prévu, c’est normal aussi puisqu’à Grenoble au temps de Piolle une boîte postale, c’est normalement dégueulasse.

>>> ALLER VOIR Une valise avec 25 000 € pour taguer Grenoble

Quand au pavage normalement défoncé, d’un côté les réparations urgent, d’un autre qui est pressé de voir un bricolage aussi lamentable (encore la nouvelle normalité) que celui que la municipalité a effectué dans Grande Rue ?

marianne

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *