COMMERCES, CENTRE VILLE : LA DÉLINQUANCE C’EST ‘NORMAL’

Le centre ville continue d’être le déversoir de tous les problèmes. Quatre établissements ont eu leurs vitres vandalisées place aux Herbes et alentours. C’est ‘normal’ puisque telle est la vie ordinaire au temps de Piolle, Grenoble, XXIème siècle.

COMMERCE ET EMPLOIS EN DANGER À GRENOBLE

Le commerce, qui à Grenoble emploie plus de personnes que les hautes technologies, est dans une situation alarmante : 600 emplacements sont actuellement disponibles, du jamais vu. Pourquoi à Grenoble alors qu’à Nantes le centre ville a progressé de +2% en 2015 ?

>>> ALLER VOIR Commerce : le centre ville en croissance … à Nantes

Une des raisons essentielles est qu’à Grenoble E. Piolle (Verts/PG) et E. Martin (PG) ont laissé les délinquants, les zonards, les zadistes prendre possession du centre ville. Cette fois c’est aux commerces autour de de la place aux Herbes que les délinquants s’en sont pris. Tandis que les zonards et les zadistes s’en prennent chaque jour à ceux de la place Grenette et de Grande Rue pour ne citer que ceux là.

 >>> ALLER VOIR ZAD Grenette: Que fait la mairie ?

Une situation alarmante, mais qui manifestement n’alarme ni E. Piolle ni E. Martin qui laissent les commerçants subir la zone plus la délinquance, choses apparemment considérées ‘normales’ par la municipalité.

>>> ALLER VOIR Le centre ville exaspéré écrit à Piolle

PIOLLE ET MARTIN N’ONT RIEN FAIT

Car en effet quelles ont été les actions de la municipalité depuis qu’en Novembre nous avons montré l’ampleur du problème ?

>>> VITRINES FRACTURÉES EN NOVEMBRE DANS LA VILLE APAISÉE DE PIOLLE

Et quelles actions après que la place aux Herbes (déjà) ait été victime de ce même vandalisme en Décembre ?

>>> LES GRENOBLOIS EN ONT RAS LE BOL: PROMENADE DOMINICALE À GRENOBLE

Rien. Ils n’ont rien fait. Ils laissent la délinquance ‘normale’ s’installer partout.

LA PRÉCARITÉ NE GÊNE PAS PIOLLE & MARTIN

La précarité du commerce et des emplois qui en dépendent n’est le souci ni de E. Piolle ni de E. Martin. Eux ne risquent rien. Et leur politique c’est l’assistanat de ceux qui ne travaillent pas.

Mais qu’attendent ils pour mettre Grenoble sur la même voie que Nantes ? Ne parlons pas de Bordeaux, ce serait trop politique. Combien de  dépôts de bilans supplémentaires leur faudra t-il ?

On est révoltés par ce mépris pour ceux qui travaillent et qui pour cette municipalité ne semblent bons qu’à payer impôts et taxes. Des taxes qu’ils viennent d’augmenter de +19% pour l’enlèvement des ordures ménagères, dans une ville où l’impôt sur les ménages et les dépenses de fonctionnement sont déjà les plus élevées de France. Mais comment l’impôt et les taxes rentreront ils dans les caisses alors qu’au bout du chemin de la précarité les dépôts de bilan se succèdent à Grenoble ?

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *