PIOLLE, PLENEL et MÉDIAPART: SUR LE DOS du CONTRIBUABLE GRENOBLOIS

ABANDON de GRENOBLE: RUE ROCHAMBEAU AUSSI ...
rue HÉBERT: NOUS AUSSI E. PIOLLE NOUS A OUBLIÉS

Un élément du bilan du Palais des Sports que O.Bertrand (Verts/Ades) cache: l’opération politique d’Eric Piolle, Edwy Plenel et Médiapart a été entièrement réalisée sur fonds publics! Dimanche 7 février la salle municipale, tous les moyens matériels et humains ont été mis à disposition par la municipalité afin qu’Eric Piolle, Edwy Plenel , Raymond Avrillier s’expriment et organisent un meeting contre l’état d’urgence.

CEUX QUI DÉFENDENT l’ÉTAT D’URGENCE SONT COMME HITLER…

Edwy Plenel précisant que cette réunion n’était pas contradictoire car on ne place pas la parole d’ Hitler et des Juifs sur le même plan !  Sous-entendu évident: ceux qui veulent se défendre face à la menace islamiste extrémiste sont aussi condamnables que les Nazis… Une inversion sémantique spécialité des Rouge/Verts dont les Grenoblois ont l’habitude avec les méthodes Avrillier.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/02/07/3349/

LE DISCOURS de la HONTE de GRENOBLE a ÉTÉ FINANCÉ par les CONTRIBUABLES

Ainsi le discours de la honte, celui de l’abandon de la défense de nos libertés et de nos valeurs qu’a soutenu Eric Piolle et les extrémistes grenoblois a t il été financé par des contribuables qui sont massivement favorables à cette défense.Le contribuable grenoblois a tout payé!  En effet il n’y a eu aucune convention de location soumise au Conseil Municipal ce qui signifie que l’équipement a été mis à disposition «gratuitement ».

Médiapart a retransmis en direct les débats et en a profité pour la jumeler avec une campagne d’abonnements préférentiels  qui durait jusqu’à minuit ce jour là

O.BERTRAND (Verts/Ades) SEUL MAITRE de la PROGRAMMATION

Sur le fond il est scandaleux que la municipalité Piolle (Verts/PG) utilise tous les moyens municipaux au service de son idéologie ultra minoritaire.D’autant qu’elle a refusé le Palais des Sports à Alain Juppé sous prétexte que l’équipement n’accueillait pas de manifestations politiques! A cette réponse on mesure le danger qu’il y a à donner le pouvoir de décider de la programmation à un seul élu comme Olivier Bertrand. C’est une confiscation de la démocratie par un clan.

<< mediapart-au-palais-des-sports-un-cadeau-de-e-piolle-a-e-plenel/

MEDIAPART REALISE des BÉNÉFICES sur le DOS du CONTRIBUABLE GRENOBLOIS…

Par ailleurs un site payant comme Mediapart qui a déjà fait passer un amendement parlementaire pour échapper à la TVA qu’il ne payait pas, n’a pas à venir pomper l’argent du contribuable grenoblois, déjà le plus imposé de France. Notre ville n’est pas la serpillière d’Edwy Plenel sur laquelle faire des bénéfices privés.

Grenoble est la première ville de France pour l'impôt sur les ménages et l'extrême gauche vient encore pomper le contribuable grenoblois

Grenoble est la première ville de France pour l’impôt sur les ménages et l’extrême gauche vient encore pomper le contribuable grenoblois

… E.PLENEL DEVRAIT REMBOURSER

Il nous semblerait juste que les recettes d’abonnements recueillis ce dimanche 7 février par Mediapart soient reversées à la ville de Grenoble pour compenser une partie du coût supporté par le contribuable.

E.PIOLLE DEVRA AVOUER le COÛT de SON OPÉRATION POLITIQUE

Comme avec la journée des Tuiles pour laquelle un citoyen a du saisir la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) pour connaître une partie de la dépense publique, il faudra contraindre Eric Piolle par tous les moyens de droit à avouer aux grenoblois ce que cette opération politique leur a coûté.

<< tuiles-e-piolle-vertspg-somme-de-reveler-le-cout-de-la-journee/

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *