GLORIA, 13 ANS ÉCRIT à E.PIOLLE pour S’OPPOSER à la BÉTONISATION crs de la LIBÉRATION

Gloria, 13 ans, écrit à Piolle qui ne veut rien entendre. Elle refuse la bétonisation de Grenoble

Gloria, 13 ans, écrit à Piolle qui ne veut rien entendre. Elle refuse la bétonisation de Grenoble

Gloria, une jeune fille de 13 ans demeurant 85 cours de la Libération à Grenoble a écrit Eric Piolle le Maire (Verts/PG) de Grenoble pour s’opposer à la bétonisation de Grenoble. L’ancien garage Renault Galtier va être rasé mais aussi la maison des années 30 ou elle vit avec sa famille.

 » VOUS ALLEZ TOUT DÉTRUIRE »

 » Vous dites que vous êtes écolo mais à la place vous allez construire un immeuble horrible. Dans mon jardin il y a énormément d’arbres dont un est largement plus vieux que moi et vous allez tout détruire. Il y a aussi un écureuil dans cet arbre et on a des hérissons, il y a plein d’oiseaux et aussi des poissons dans notre bassin et tout ça va disparaitre… » écrit elle a Eric Piolle.

Une maison qui a une histoire, des tilleuls d'un demi siècle, un endroit de respiration, c'est trop pour la municipalité Piolle

Une maison qui a une histoire, des tilleuls d’un demi siècle, un endroit de respiration, c’est trop pour la municipalité Piolle

Savoureux quand on sait l’utilisation que les Rouge/Verts font des lois de protection de la nature pour bloquer les chantiers qui menacent une espèce naturelle…

Ce projet de 150 logements, avec 50 % de sociaux, date de la municipalité Destot (PS)  qui a préempté le garage et  E.Piolle la villa afin de poursuivre  partout cette politique de densification à outrance .

E.PIOLLE : DOUBLE MENSONGE à GLORIA

Dans sa réponse à Gloria, Eric Piolle reprend la sempiternelle affirmation de la gauche Grenobloise selon laquelle  » 14 000 dossiers sont en attente pour le seul logement social  » écrit Piolle mentant à la jeune fille puisqu’il s’agit de l’agglo.  Doublement puisque dans ces 14 000 il y a la moitié de demandes de mutation de ceux qui veulent fuir les quartiers… denses.  Ils ne sont pas à la rue. Ensuite le Plan Local d’Urbanisme de 2005 toujours en vigueur , mis en place par un ami de Piolle, Pierre Kermen  alors Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme devait déjà répondre à cet objectif!  Entre 2008 et 2014 la municipalité Destot a construit… 6000 nouveaux logements et il resterait toujours 14 000 demandeurs. Cette course effrénée qui permet à la gauche de faire le joli coeur ( « loger des familles  » ) n’a qu’un seul objectif: créer des Bantoustans électoraux comme elle l’a fait au sud de Grenoble.

PLUS le QUARTIER EST DENSE, DÉGRADÉ, PLUS LA GAUCHE FAIT des VOIX

Plus le quartier est dense et le vivre ensemble dégradé, plus elle fait des voix.  Il y a un problème d’hébergement d’urgence mais pas de problème de logement de cette intensité que, de toute façon Grenoble ne peut pas imposer aux habitants de résoudre en gâchant leur vie.

IL Y AVAIT DEJA 9000 LOGEMENTS VACANTS en 2012 !

Au fur et à mesure que cette politique folle se développe le nombre de logements vacants augmente: on atteignait 9000 en 2012 selon les chiffres publiés par le propre site de soutien de la municipalité, celui des Verts/Ades d’Avrillier Comparat. Au fur et à mesure que les biens perdent de leur valeur, que les impôts fonciers sont lourds ( Grenoble est première aussi pour cette impôt) que les annonces de réquisition, de blocage de loyers et de protection des locataires sont effectuées les propriétaires se rétractent.

 » L’OPERATION VA ENCORE DÉTRUIRE des TILLEULS d’UN DEMI SIÉCLE  »

Le père de Gloria, Gilles Marty a répondu une longue lettre à E.Piolle. Malheureusement il se croit contraint de s’incliner d’abord devant le dogme de la densification avant de contester de façon claire la méthode et le but de la municipalité. Rappelant que l’opération va encore détruire des tilleuls de plus d’un demi siècle ce qui ne fait que confirmer cette haine grenobloise des arbres qui caractérise les municipalités Destot et Piolle.

 » UNE VILLE AU CHARME SOVIÉTIQUE »

 » Je crains ,au nom de cette nouvelle religion de la densification, que vos promoteurs ne transforment cette cité en une ville au charme tout soviétique. C’est votre municipalité qui, sous couvert d’arguments citoyens et écologistes, va finalement fabriquer une ville inféodée à la logique des promoteurs, certes sociaux, mais promoteurs quand même » .
http://grenoble-le-changement.fr/2016/01/26/beton-tags-a-jean-perrot-arbres-episode-1/

 » VOTATION CITOYENNE pour la TABLE de PING-PONG, RIEN pour l’URBANISATION »<

Gilles Marty  – un de plus – ridiculise la fausse co-construction de Piolle:  » lorsqu’il s’agit de réaliser des tables de ping pong au Parc Paul Mistral, nous avons droit, en tant qu’habitant et contribuable grenoblois à un battage médiatique sans précédent , à une votation citoyenne( rien de moins) et au placardage sur la place Victor Hugo d’un foisonnement de propositions et de projets . Etrangement quand il s’agit d’urbaniser….  »

DES LEURRES de CONCERTATION et des USINES à GAZ

A chaque étape, dans toute la ville et dans tous les quartiers, le systéme Piolle est le même: créer des leurres de concertation sur des sujets minuscules, multiplier les instances à s’y perdre (c’est fait pour) afin de conduire en toute opacité les politiques importantes: densification, déplacements,asphyxie de la ville.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/01/30/esplanade-et-le-co-construction-limage-de-la-tromperie/

LE RECOURS de l’ACTION COLLECTIVE CONTRE LES ÉLUS

Il reste un recours à la famille Marty: Air Rhône-Alpes, l’organisme de contrôle de la pollution, recommande de ne pas construire en bordure des axes car les normes de pollution sont dépassées. Les municipalités Destot et Piolle s’affranchissent de cette recommandation pour bétonner Bouchayer-Viallet, la presqu’ile ( 15 000 nouveaux habitants sans espaces verts…) . Cours de la Libération les Grenoblois concernés  peuvent engager une action en responsabilité collective afin d’attaquer les élus qui ont  préempté la villa pour densifier  là ou ce n’est pas recommandé pour la santé des habitants.

http://grenoble-le-changement.fr/2016/02/01/pollution-la-carte-qui-accable-e-piolle-et-c-ferrari/

En attendant il faut signer la pétition lancée sur la page Facebook  » non à la destruction de la maison de Gloria »<

https://www.facebook.com/nonaubetonnagedenotreville/?__mref=message_bubble

Rappelons celle s’opposant au bétonage de l’esplanade ( 650 logements dont 50 % de sociaux). E.Piolle a passé contrat avec un cabinet parisien HDZ qui se promène dans la ville pour faire croire aux grenoblois qu’ils peuvent donner leur avis. Coût de cette tromperie pour le contribuable: 300 000 € !

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *