Y.MONGABURU (Verts/Ades): le MAUVAIS EXEMPLE à ST EGREVE

ÉCOLES : MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE À JEAN MACÉ AUSSI
BÉTONISATION: BIENVENUE À VILLENEUVE SUR PRESQU'ÎLE

Bus 22 5:9:15

La méthode est répétitive et ne trompe plus les usagers. Il s’agit de les épuiser par de bonnes paroles. Le 5 août de l’année dernière MM. Bonini et André usagers des transports en communs de St Egrève avaient adressé une lettre recommandée à Yann Mongaburu Président (Verts/Ades) du SMTC. Avec des pétitionnaires ils protestaient contre la suppression des arrêts « Europe » et «Barnave» à compter du 29 août.  En septembre ils n’avaient pas reçu de réponse ! (DL du 25/8/15)

Même Catherine Kamowski, Maire de St Egrève avait noté  (DL du 25/8/15)  que les « trois membres des conseils des habitants de Saint­ Égrève désirant siéger au Comité de ligne et ces habitants n’ont pas été invités aux deux réunions dudit comité ». Pourquoi en effet associer les habitants à des « comités  » qui n’ont aucun rôle dans la décision?

<< transports-y-mongaburu-vertsades-repond-4-fois-non/

LES PSEUDO INSTANCES pour SEMER le CITOYEN

Plus les pseudo instances de concertation sont nombreuses et développées, plus les usines à gaz sont incompréhensibles, plus les élus de gauche et Verts peuvent semer le citoyen. Ainsi, formellement, Yann Mongaburu peut il certifier que des réunions ont eu lieu.

LA BALADE URBAINE CONCLUT QU’IL N’Y A RIEN à REVOIR

Des mois après le « comité de ligne » il y eut « la balade urbaine »  organisée par le SMTC  ( Y.Mongaburu absent) qui avait permis de faire patienter les habitants quelques mois supplémentaires. Ces derniers espéraient que soient constatés les troubles engendrés par l’évolution du trajet de la ligne P22.  Environ 3000 habitants sont ainsi lésés par son  nouveau parcours: deux arrêts, à moins de 200 mètres de distance, desservent désormais la rue de Rochepleine. Les anciens usagers des arrêts Barnave et Europe sont  donc ainsi contraints à parcourir une distance non-négligeable, notamment pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées, avant d’atteindre un arrêt de bus ou de tramway.

UN SENTIMENT D’INSÉCURITÉ sur CERTAINS CHEMINS

Et pourtant le compte rendu de la « balade urbaine » affirme  que « le rétablissement, même partiel, de la ligne P22 n’est pas envisagé ». On arrive ainsi à fin février 2016.

Pourtant sur le terrain on voit bien que les aménagements piétons pour atteindre les arrêts en question laissent à désirer : encombrement, voies peu praticables pour les PMR, manque d’éclairage public et sentiment d’insécurité sur certains chemins (notamment sur le passage reliant la rue Saint-Robert et l’avenue Général de Gaulle, lieu de trafics en tout genre).

 » IL SERAIT RECOMMANDÉ, IL SERAIT INTÉRESSANT… »

Sur ces sujets le compte rendu laisse entendre qu’il pourrait tenir compte de problèmes à la marge afin de faire semblant. ça donne un compte rendu du type : (il serait recommandé d’effectuer les améliorations suivantes(…), il serait intéressant…). ça n’engage à rien, ni personne.

INSÉCURITE: ST EGREVE N’EST PAS EN RESTE

En matière de sécurité des voies piétonnes, Madame le maire doit prendre ses responsabilités. Alors que l’insécurité explose dans l’agglo, notamment à Grenoble, St-Egréve n’est pas en reste : trafics, vols, dégradations… Le processus a par ailleurs été accéléré avec l’arrivée du Tram E, qui facilite le déplacement de la délinquance. La mise en place d’un réseau de vidéo-protection, ainsi que l’armement et la formation de la police municipale, seraient des mesures permettant de lutter efficacement contre ces phénomènes.

<< insecurite-grenoble-deborde-a-st-egreve/

DES MESURES DE COM’

Enfin, le nouvel aménagement de la ligne a supprimé la possibilité d’une liaison directe avec CAP 38 et le centre commercial Carrefour, alors que c’était, pour certains, notamment les personnes ne disposant pas d’un véhicule personnel, le seul moyen de s’y rendre.

Le rétablissement de l’arrêt « Les Bonnais » en novembre pour les lignes Flexo 52 et 54, offrant une liaison directe avec CAP38/Carrefour relève de la  communication puisque le nombre de trajets de ces lignes est limité à 10 par jours (avec, pour certaines, obligation de réservation via le service TAD), et l’accès est laborieux pour les usagers, majoritairement des personnes âgées ou des PMR, en raison de la forte pente de la rue St-Robert.

<< y-mongaburu-vertspg-a-istanbul-pendant-ce-temps-les-transports-grenoblois-perdent-45-me/

Y.MONGABURU (Verts/Ades) PROMÉNE LES USAGERS

Bref il se sera bientôt écoulé un an depuis juillet 2015 pendant lesquels Y.Mongaburu a promené les usagers au propre comme au figuré. Leurs souhaits n’auront jamais été pris en compte et le président du SMTC totalement absent . Une situation qu’on retrouve partout dans l’agglo.

Résultat la «mobilité pour tous » proclamée par la pub’ est aussi une chimère pour les habitants de Barnave, Le Cotaire et Gavanière.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *