GRENETTE, VICTOR HUGO: CHRONIQUE ORDINAIRE AU TEMPS DE PIOLLE

COMMERCE: 2015, le CENTRE VILLE EN CROISSANCE... à NANTES
LE SYSTEME PIOLLE OU LA NOMENKLATURA GRENOBLOISE
WC Piolle février 2016

Grenoble, XXIème siècle.

12 février du  XXIème siècle, un jour de routine au temps de E. Piolle (Verts/PG).

Les zadistes barrent la place Grenette,

les canettes de bière et les bouteilles ont fini dans la fontaine,

la pissotière totem est ouverte.

Place Victor Hugo  les WC sont HS,

de pitoyables cure dents prennent la place des marronniers centenaires abattus,

la lutte zadiste reprend son cours après la mise entre parenthèses le temps du massacre.

PLACE GRENETTE LE 12 FÉVRIER 2016 (XXI ème siècle)

Place Grenette / Jardin de Ville, le combat zadiste est redevenu permanent. Un combat assidu contre la soif d’abord, contre l’attractivité et la propreté du centre ville ensuite. Avec l’aide de chiens qui apportent leur sono naturelle sur la place et sous le kiosque (à musique …), ainsi que leurs productions bio sur les trottoirs.

>>> ALLER VOIR jardin de ville: pire que très sale, répugnant !

PLACE VICTOR HUGO LE 12 FÉVRIER 2016 (XXI ème siècle)

Place Victor Hugo, démonstration avait été faite de la possible hyper efficacité de la municipalité mais c’était à la tronçonneuse. Efficacité de circonstances confirmée une semaine après au tractopelle, pour nettoyer les traces du crime.

>>> ALLER VOIR Piolle (Verts/PG): massacre à la tronçonneuse place Victor Hugo

>>> ALLER VOIR: Victor Hugo: les traces du crime nettoyées d’urgence

L’efficacité dans l’entretien des WC n’a pas la même priorité, ils sont HS comme très souvent. Une technologie difficile à maîtriser mais heureusement remplacée par les totems, qu’il serait cependant urgent de raccorder aux égouts. C’est le  XXIème siècle dans lequel grâce au vénéré E. Piolle (Verts/PG) Grenoble entre en Majesté.

<< grenoble-le-changement.fr/2016/01/26/2591/

À quelques mètres les services municipaux plantent de pitoyables cure dents en remplacement des marronniers centenaires, une monumentale escroquerie.

>>> ALLER VOIR Victor Hugo: Piolle plante des cure dents !

Les zadistes, qui auraient pu défendre les marronniers comme ils l’avaient fait au stade des Alpes, avaient brillé par leur absence. Une demande formulée par E. Piolle ? Le massacre est terminé, ils ont repris leurs combats, contre Notre Dame des Landes où à n’en pas douter il y a des arbres à défendre sans que cela gêne E. Piolle (Verts/PG).

Un jour comme les autres donc, le 12 février 2016, XXIème siècle, la routine au centre ville de Grenoble au temps de E. Piolle (Verts/PG).

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *