GRENOBLE STREET POURRIE : LIBÉRATION ET GÉNÉRAL DE GAULLE (ÉPISODE 6)

M.DESTOT (PS): ON SE RÉVEILLE PÉPÈRE ?
SALETÉ de GRENOBLE: AU CENTRE UN LUNDI COMME UN AUTRE

Les vandales savent ils que le cours de la Libération et du Général de Gaulle rappelle les heures où la France s’est libérée du joug nazi ? On en doute et si c’est le cas ils s’en fichent, le mot respect ne fait manifestement pas partie de leur vocabulaire.

 

GRENOBLE STREET POURRIE !: Grandes Artères | Libération

 

ÉCOLOGIE SANS DÉFENSE DE L’ENVIRONNEMENT DES HABITANTS ?

Un domicile grenoblois cours de la Libération

Un domicile grenoblois cours de la Libération

Cours de la Libération comme ailleurs, la municipalité ne combat pas la dégradation de l’environnement, celui où vivent les grenoblois.
Les habitants subissent la dégradation de leur quartier, de leur rue, de leur domicile.
Les anciens ne reconnaissent plus la ville où ils sont nés.
Les commerçants subissent la dégradation de leur quartier, de leur rue, de leur outil de travail.
Le vandalisme s’étale sous les yeux de tous, notamment des enfants et des jeunes. C’est à se demander si le but n’est pas qu’ils trouvent cela normal et qu’ils s’y mettent aussi.
A la nuit tombée, le malaise et le sentiment d’insécurité s’installent partout.
L’écologie c’est la défense de l’environnement, mais à Grenoble celui où vivent les habitants ne compte pas ?
Grenoble Le Changement nous a proposé de montrer une rue chaque semaine. Nous les remercions pour le support qu’ils offrent à notre initiative et nous vous disons à la semaine prochaine.
 –
BERNARD COHRIN.
GRENOBLE STREET POURRIE !: Carte postale

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *