CENTRE VILLE, rue de la POSTE, E.PIOLLE BETONNE ENCORE

rue de la Poste: le lieu de convivialité et d'échange disparait pour donner lieu à un immeuble HLM de plus

rue de la Poste: le lieu de convivialité et d’échange disparait pour donner lieu à un immeuble HLM de plus

Aucune dent creuse ne doit échapper à la folie bétonnière de la municipalité. Au 9 rue de la Poste on a chassé l’Union de Quartier, les associations qui maintenaient un lieu de convivialité et d’échanges rares dans le quartier pour construire encore 13 logements HLM. Cette politique n’est pas nouvelle et a produit les effets qui se constatent dans le centre ville lequel se paupérise comme le reste de Grenoble.

<< grenoble-5-quartiers-avec-une-population-en-dessous-du-seuil-de-pauvrete/

ENCORE des LOGEMENTS SANS PARKING…

Evidemment ces 13 nouveaux logements sont sans parking, sachant que la Métro elle-même évalue à 0,53 voiture par habitant soit encore 15 à 20 voitures qui ne sauront pas ou stationner. Et d’ailleurs qui ne pourront même pas approcher de leur domicile puisque la zone piétonne va être étendue du Musée à Victor Hugo!

<< parcs-terrain-de-foot-de-petanque/

… ET SANS ESPACES VERTS SUPPLEMENTAIRES

Bien entendu sans espaces verts supplémentaires ce qui détériore chaque fois la  » performance » Grenobloise qui ne compte plus que 14,6 M2 d’espaces Verts contre 31 M2 à la moyenne des grandes villes , ce après 21 ans de gestion PS , dont 13 années avec les Verts.  L’abattage des arbres n’améliore pas la statistique.

<< grenoble-il-reste-seulement-14-m2-despaces-verts-par-habitant/

C.Coutaz (extrême gauche) au Conseil Municipal

C.Coutaz (extrême gauche) au Conseil Municipal

C.COUTAZ : 1000 ETRANGERS IRREGULIERS à LOGER à GRENOBLE

Claude Coutaz, avocat spécialisé dans la défense des irréguliers, conseiller municipal d’extrême gauche expliquait dans le DL que sur les 2500 demandes d’hébergement sur la ville de Grenoble, un millier environ émanaient des étrangers irréguliers ( DL du 7/2/16). Il estimait évidemment  » lamentable  » qu’il ne soit pas répondu à la demande !

<< c-coutaz-les-exces-de-la-municipalite-piolle-vertspg/

Les 13 logements de la rue de la Poste qui ne sont d’ailleurs pas tous destinés à ce type d’hébergement n’y suffiront pas. Mais ils n’amélioreront pas la mixité sociale et la solvabilité des habitants du centre ville déjà très abîmée. Ni la « végétalisation » de la ville!

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *