E.PIOLLE (Verts/PG): AUTANT EN EMPORTE le VENT…

AV. FÉLIX VIALLET: LES ARBRES VERTS?/PG DE E. PIOLLE
GRENOBLE STREET POURRIE PRÉSENTE LE COURS BERRIAT (épisode 5)

Non seulement ses totems qui ont remplacé les colonnes Morris sont coûteux ( 250 000 €), non seulement ils ont fait perdre une recette à la ville (650 000 €) , non seulement ils sont hideux, mal entretenus, tagués, pas tenus à jour en matière d’information… mais ils sont dangereux.

<< decaux-loperation-com-a-1-me-pour-la-municipalite-piolle-vertspg/

Hier par grand vent ils étaient tous par terre à Grenoble et heureusement semble t il aucun accident grave n’est à déplorer. Mais on se demande jusqu’à quand la municipalité Piolle (Verts/PG) va t elle continuer à imposer son idéologie au détriment de toute réalité?

LES TOTEMS SONT REçUS A HAUTEUR d’ENFANTS…

Avec ses Totems E.Piolle juge  » la ville plus douce » et affirme la situer à  » hauteur d’enfant » . Si un jeune grenoblois avait pris son totem sur lui , la ville aurait été en effet tout a fait à « hauteur d’enfant ». Mais pour le faucher.

La débauche d’affichage dit  » libre » et qui – de fait – ne peut être que commercial ou monopolisé par les groupuscules d’extrême gauche qui soutiennent la municipalité, les panneaux partout dans la ville pour la propagande de la municipalité, l’installation même dans les parcs publics qui avaient été jusque là épargnés par cette agression, tout concourt à enlaidir la ville.

<< grenoble-culture-quartiers-commerces-la-fausse-co-construction-explose/

LES GRENOBLOIS OTAGES de la COM’ de PIOLLE

Pour une municipalité non dogmatique Il n’y aurait rien de déshonorant à revenir en arrière et à corriger l’absurdité de cette politique: mais les grenoblois sont les otages  d’Eric Piolle qui vante sur toutes les estrades la  » suppression de la publicité  » (ce qui est faux).

GRENOBLE, la VILLE LA PLUS AGRESSIVE pour l’ENFANT

Aux Etats Généraux du Christianisme à Strasbourg (3/10/15) E.Piolle faisait encore le beau avec ça:  « ma décision forte : le retrait de la pub de l’espace public car « ce que nous donnons à voir à l’enfant dans l’espace public est essentiel  » . Sauf qu’ailleurs l’enfant ne risque pas de se prendre un totem sur la tête, le niveau d’insécurité est moindre et – ce n’est pas difficile- les villes sont plus propres et moins taguées, donc moins agressives.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *