COMMERCES à GRENOBLE: AU BORD « du DÉCLIN de la COMMERCIALITÉ » selon « le Monde »

GRENOBLE STREET POURRIE PRÉSENTE LE COURS BERRIAT (épisode 5)
GRENOBLE: l'OPÉRATION MÉDIAPART et E.PIOLLE SUSCITE une VAGUE d'ÉMOTION
la carte du "Monde de l'économie" qui place le commerce Grenoblois dans la catégorie des villes de seconde zone: Clermont-Ferrand, Limoges, Brest...au bord de la perte de

la carte du « Monde de l’économie » qui place le commerce Grenoblois dans la catégorie des villes de seconde zone: Clermont-Ferrand, Limoges, Brest…au bord du déclin de la commercialité

Pendant que ces spécialistes reconnus du commerce et de l’économie que sont Pascal Clouaire ( faux citoyens ) et Yann Mongaburu (Verts/Ades) deux apparatchiks de la municipalité Piolle se promènent sur les estrades en expliquant que le commerce grenoblois bénéficie de leur politique éclairée laquelle apporte des clients à la pèle grâce au vélos, le « Monde de l’Economie « (11/1/16) publie un dossier qui témoigne bien que l’agglomération grenobloise a décroché. Ce qu’avaient souligné les responsables économiques.

<< la-metro-est-en-train-de-decrocher-selon-les-organisations-economiques/

GRENOBLE A QUITTÉ LES VILLES de la PREMIÈRE DIVISION

En classant les agglomérations Françaises de Vert à rouge de « vacance commerciale faible » à « vacance très élevée qui témoigne du déclin de la commercialité» le quotidien classe Nantes, Rouen, Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Toulouse, Nice , Aix en Provence … dans la première catégorie.
Malheureusement Grenoble a quitté les villes phares et se trouve dans la zone grise , celle qui précède la vacance très élevée témoignant du déclin de la commercialité.

Tous les classements antérieurs témoignaient déjà de cette perte d'attractivité qui s'est aggravée

Tous les classements antérieurs témoignaient déjà de cette perte d’attractivité qui s’est aggravée

LA VILLE DU SYNCHROTRON REJOINT BREST, LIMOGES, CLERMONT-FERRAND….

Notamment avec Brest, Limoges, Besançon, Rennes, Clermont-Ferrand . La ville du Synchrotron, du Musée d’Intérêt National, d’Europole avec la municipalité Carignon a connu mieux !
La « Métropole « dont se gargarisent Christophe Ferrari et Eric Piolle est passée en troisième division et poursuit son déclin inéluctable et sa paupérisation. Elle est en train de devenir la banlieue à problèmes de Lyon.

Sous Destot (PS) Grenoble avait déjà disparu du top ten

Sous Destot (PS) Grenoble avait déjà disparu du top ten

LA MUNICIPALITÉ  PIOLLE VEUT PRIVER le COMMERCE des 20 % de SA CLIENTÈLE à POUVOIR d’ACHAT

Les prochaines restrictions en matière de circulation devraient – selon les propres chiffres de la municipalité – priver le commerce des 20 % de la clientèle qui accède encore en voiture à la ville. 10 000 véhicules environ (habitants, salariés, consommateurs) qui arrivaient par le bd Lyautey pour accéder à la ville et non pas pour transiter vont être bientôt rejetés. Probablement ceux qui apportent le chiffre d’affaires le plus important.

le-gresivaudan-interdit-dentree-dans-grenoble/

LES 29 000 EMPLOIS NON DÉLOCALISABLES MENACÉS

Les 29 000 emplois non délocalisables du commerce dans l’agglomération – plus que la filière des nouvelles technologies- sont directement  menacés par cette évolution mortifère.  Déjà l’évolution catastrophique du chômage dans l’agglomération ( + 9,5 % contre + 4,3 % au bassin Lyonnais) doit beaucoup à l’hécatombe commerciale provoquée par la dégradation de la ville.

<< commerces-quand-sarretera-la-chute/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *