E.PIOLLE (Verts/PG) TRANSFORME les GRENOBLOIS EN FAKIRS…

Archives Mai 2015
ESPLANADE à GRENOBLE: le BETONNAGE CONTINUE

E.PIOLLE (Verts/PG) TRANSFORME les GRENOBLOIS EN FAKIRS… Depuis 10 jours rue de Belgrade les habitants peuvent jouer au fakir en s’allongeant sur les clous. La sucette Decaux à été retirée mais le lieu demeure très dangereux malgré les restes de barrière autour.

UN COUP DE COM’ MAL GERé Il en est de même place Philippeville et à l’angle de la rue St François. Le coup de com’ d’Eric Piolle (Verts/PG) consistait à annoncer au monde que Grenoble supprimait la pub’. Ce qui était faux puisqu’il reste 1200 abri-bus publicitaires… De plus les sucettes Decaux ont rapporté 650 000€ à la ville en 2014. (http://www.ump38.fr/decaux-loperation-com-a-1-me-pour-la-municipalite-piolle-vertspg/)

IL TOURNE AU VINAIGRE Ce coup de com’ décidé par Erwan Lecoeur l’idéologue-communicant de Piolle a été réalisé dans la précipitation pour couvrir les bruits du mécontentement qui montaient. Il tourne au vinaigre. (http://www.ump38.fr/e-lecoeur-extreme-gauche-lideologue-de-e-piolle-vertspg/) 250 000 €

POUR LES COLONNES MUNICIPALES Ou bien le site n’est pas sécurisé comme on le voit avec les ferrailles qui demeurent à l’emplacement des sucettes Decaux, ou bien la municipalité y installe pour un coût faramineux ( 250 000 €) des colonnes municipales inadaptées et vandalisées lesquelles diffusent des informations totalement obsolètes! (http://www.ump38.fr/jcdecaux-grenoble-plus-fort-taux-de-vandalisme-de-france/)

PLUS UN PLAN de VILLE à DISPOSITION des VISITEURS? De plus la disparition des sucettes a induit la disparition de la totalité des plans de la ville. Même si Grenoble ne compte pratiquement plus de visiteurs puisque le tourisme est mort, il peut tout de même se trouver l’un d’entre eux qui cherche son chemin? Faut il lui donner le portable d’Eric Piolle? Photos: 1/ Depuis 10 jours ce type de danger court les rues de Grenoble: ici rue de Belgrade 2/ Les Grenoblois voient partir avec regrets des colonnes Morris entretenues, propres qui diffusaient l’information culturelle avec efficacité , Decaux versant 650 000 € de redevances à la ville en 2014! 3/ Les grenoblois voient arriver avec consternation les colonnes Piolle ( coût 250 000 €) non entretenues, transformées en urinoir ( et plus si affinités) dont l’information n’est jamais à jour: le 21 avril elles annoncent les élections de mars….

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *