Absente dans la 1ere circonscription ou s’affrontaient une gauche et une droite qu’elle déteste, battue dans la 3 eme circonscription par l’intermédiaire de son candidat malgré elle, la municipalité Piolle (Verts/PG) sort affaiblie du second tour des élections législatives.

Sa division et les rodomontades du Maire qui a changé d’avis à chaque étape auront pesé lourd dans ce résultat. Le refus de s’afficher au second tour derrière le candidat de la France Insoumise , Raphaël Briot, dans la 3 eme circonscription  aura contribué à son affaiblissement et à la démobilisation.

REFUS de SOUTENIR R.BRIOT ( France Insoumise) 

On le sait Eric Piolle et Soukaïna Larabi la candidate du premier tour ont refusé au dernier moment de participer à la conférence de presse de soutien. S.Larabi ayant au préalable donné le coup de pied de l’âne en déclarant »  Il ne faut pas que les insoumis parlent aux seuls insoumis. » (!).

M.BOILEAU ( Verts/Ades) DISPARAIT ENTRE LES 2 TOURS

Maryvonne Boileau sa suppléante (Verts/Ades) s’est fait porter pâle entre les deux tours disparaissant totalement du paysage après avoir battu les estrades avant le premier tour: le message du clan n’était pas subliminal. Il fallait que le candidat de la France Insoumise morde la poussière pour avoir commis le crime de lèse majesté d’avoir battu les candidats de la municipalité.

E.PIOLLE FAIT BATTRE R.BRIOT de 577 VOIX ! 

Résultat des courses la 3 eme circonscription atteint une abstention de plus de 59 % et compte plus de 6 % de bulletins bancs et nuls soit de l’ordre de 1000 voix qui refusent de se prononcer. Emilie Chalas la candidate d’En Marche bat Raphaël Griot à Grenoble de 577 voix !

Combien de membres du clan Verts/Ades , de leur familles, de proches d’Eric Piolle ont ils suivi le message de ce dernier, épousé sa guerre contre JL Mélenchon et ont fait battre le candidat de la France Insoumise ? Plus ou moins de 577 ?

UNE POLITIQUE de la TERRE BRÛLÉE pour GARDER le POUVOIR

Cette comptabilité a été établie chez les Rouge/Verts  et elle pèsera lourd dans les rapports futurs de la coalition puisque nombre des membres de la majorité ont compris qu’Eric Piolle ne reculait pas devant la politique de la terre brûlée pour conserver le pouvoir. Raphaël Briot a simplement déclaré hier soir au DL qu’il n’avait pas manqué grand chose:  » une peu plus d’énergie dans le regroupement à gauche... » Suivez mon regard.

LES CONSEILLERS PG POIGNARDÉS PUBLIQUEMENT par PIOLLE

Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot auront été précurseurs en abandonnant la majorité municipale et on voit mal comment des Antoine Back ou des Alan Confesson vont continuer pour l’un a promener les grenoblois au propre et au figuré et pour l’autre à défendre des dossiers à l’opposé de ce qu’il prône? Avec un Maire qui les poignarde publiquement.

C.FERRARI (PS) DEMANDE le DÉPART de F.HUGELÉ ( PS) 

D’autant qu’à la Métro la coalition va rencontrer des turbulences fortes puisque dès hier soir Christophe Ferrari le Président (PS) a demandé la démission de Fabrice Hugelé le Vice Président (PS) à  » l’attractivité du territoire » qui a été candidat Macron – et battu – dans la 4 eme circonscription. Les Rouge/Verts grenoblois ne tolèrent pas un exécutif ouvert de la Métro et il faut donc éliminer Hugelé qui a trahi les siens.

L’ÉTHIQUE et LA CONVICTION, les DEUX MOTRICES des ÉLUS PS et VERTS

Suppléant pendant 5 ans de la Députée PS MN Battistel , n’ayant pas obtenu l’investiture PS il s’est présenté contre elle! L’éthique et la conviction sont les deux motrices de nos élus PS et Verts locaux.

ET L’EMPLOI de F.HUGELÉ à la SEMITAG MENACÉ ? 

On ne sait pas si la sanction ira jusqu’à « son emploi » à la Semitag ou Fabrice Hugelé dépend d’un autre membre de l’exécutif de la Métro qui  préside  la société de transports , JP Trovero (PCF). Car tout se tient chez ces gens-là qui profitent allègrement  du système. Fabrice Hugelé s’était érigé en modèle en matière de cumul d’indemnités. Mais seulement dans le DL expliquant en long et large qu’il avait renoncé à 300 € quand il était Adjoint au Maire. c’est aussi à ça qu’on les reconnaît.

H.SABRI (Verts/Ades) N’EST IL PAS EMPLOYÉ de P.MÉRIAUX ( Verts/PG) ? 

Cela rappelle le cas d Hakim Habri, l’Adjoint (Verts/Ades) aux Finances salarié de Pierre Mériaux, Président (Verts/PG) du Téléphérique de Grenoble. Précisons que dans la vie , Pierre Mériaux, proche de Piolle est Inspecteur du Travail très offensif sur les conflits d’intérêt!.

DES CONSÉQUENCES EN CHAINE 

Bref la déconfiture électorale des législatives a des conséquences en chaine. Le système a commencé à se détricoter dès après l’élection municipale avec le bras d’honneur aux 120 engagements pris devant les Grenoblois. Il s’accélère sous nos yeux.

RÉDUITE AUX ACQUÊTS, RECROQUEVILLÉE SUR SON TERRITOIRE, SANS ALLIÉS

Réduite aux acquêts, recroquevillée sur son territoire, sans alliés, la municipalité Piolle poursuit son chemin de croix: politiquement elle n’a pas survécu à cette mi-mandat qu’elle voulait enjamber et ignorer. Le terrible décompte s’est rappelée à elle. Dans moins de deux ans elle devrait entrer en campagne. Dans quel état?